Prothésiste dentaire

En savoir +

Contexte du laboratoire dentaire numérique

Il devient complexe pour un laboratoire dentaire de se positionner sur la réalisation ou sur l'intégration de la fabrication numérique au sein du laboratoire. La pression est d'autant plus grande que le contexte technologique et réglementaire prend de l'ampleur. Quelle stratégie le laboratoire dentaire doit-il adopter face aux caméras intra-orales ? Dans quel équipement investir ? Comment organiser efficacement une sous-traitance avec un centre de fabrication ? Doit-on tout faire en numérique dentaire ? Comment peut-on vendre plus efficacement ses produits aux praticiens ? Toutes ses questions vont être abordées tout au long de cette page de manière à organiser au mieux la transition stratégique et numérique du laboratoire dentaire.

Cela fait maintenant plusieurs années que la prothèse numérique a fait son apparition sur le marché de la dentisterie. Ces 5 dernières années ont vu l'accélération de l'adoption des caméras intra-orales par les praticiens. Si les systèmes optiques ne se sont pas encore généralisés, le scanner dentaire est lui bien encré dans les laboratoires dentaires. Aujourd'hui on estime à 45% le taux de laboratoires équipés mais seulement 30% des prothèses dentaires réalisées de manière numérique. Comment expliquer cet écart significatif ? Quels sont les facteurs clefs de succès d'une bonne intégration du numérique au laboratoire dentaire ? Avant de répondre à ces questions nous allons déjà voir dans quels cas le numérique dentaire s'applique.

La prothèse dentaire numérique : à chaque type son utilisation !

1/ La conjointe
L'arrivée des matériaux céramiques tel que la Zircone, uniquement réalisable par conception et fabrication numérique, ont permis de démocratiser ou en tout cas d'accélérer l'adoption des scanners et des logiciels de conception dentaire au sein des laboratoires dentaires. Aujourd'hui nous retrouvons deux technologies de références pour l'obtention de prothèse dentaire numérique, l'usinage dentaire, la fusion laser métallique ou l'impression 3D de cire calcinable. On oppose souvent l'usinage et la fabrication additive or il s'agit de deux technologies complémentaires. Voici le détails des principales caractéristiques de ces deux technologies :

Fusion laser de prothèse dentaire :
- Le choix des matériaux est relativement limitée avec uniquement du Cobalt-Chrome et du Titane
- La liberté de design est relativement importante puisque par définition la création du produit se fait couche par couche. Il est donc possible de réaliser des scillons, des épaisseurs ou encore des limites relativement fine.
- L'état de surface est plus granuleux, Bien qu'idéale pour le scellement ou le collage de la prothèse il est fréquent de devoir retoucher la face occlusale des produits.

Usinage de prothèse dentaire :
- Le choix des matériaux est plus important, en effet nous allons retrouver 3 catégories de matériaux : métallique, céramique et résine. L'usinage permet donc, en théorie, d'accroître la flexibilité. Cependant il faut bien prendre en considération que les mélanges de matériaux dans la même usineuse par exemple l'usinage "à sec" c'est à dire sans lubrification du matériau comme la zircone va générer des poussières et particules. Particules souvent abrasives qui, lorsqu'elles sont mélangées à l'huile, forment une pâte abrasive qui détériorera la machine. En revanche certains matériaux s'usine uniquement avec la lubrification, c'est le cas du Titane ou de l'Emax par exemple.
- La compensation de la tête d'outils. Il s'agit d'un paramètre de la modélisation qui modifie le design en fonction de l'outils ou de la fraise utilisée. Ce paramètre cré un jeux entre le moignon et la prothèse ou encore ne permet pas de réaliser des fonds de scillons très fin. 
- L'état de surface est lui beaucoup plus précis du fait de la technologie d'enlèvement de matière. Il faut cependant veiller à repréparer les surfaces notamment l'intrados pour permettre un meilleur collage avec le ciment de scellement. Les surfaces peuvent être préparé avec des rayures à la fraise et un sablage.
- Une partie des laboratoires usinent en cire la prothèse dentaire pour ensuite réaliser une opération de coulée métallique.

L'impression 3D de résine est elle plutôt utilisé pour réaliser des pressés de discilicate de lithium ou d'Emax voir des opérations de coulée métallique.

2/ L'adjointe

L'adjointe numérique est une réelle opprotunité pour le laboratoire, en effet avec le viellissement de la population, la perte de compétences dans les laboratoires par les départs en retraite, le désintêret d'une partie des apprentis et l'absence de considération financière malgré la complexité du produit, le numérique dentaire est donc une bonne alternative pour les produits d'adjointes. La fabrication numérique consiste essentiellement à la réalisation du châssis. Plusieurs possibilités sont envisageables pour la réalisation du châssis :
1) L'usinage métallique, cette solution tend à disparaître du fait du coût économique élevé.
2) L'usinage ou l'impression 3D de résine calcinable est régulièrment plébicité par les laboratoires dentaires. Cependant le recours à un modèle en plâtre réfractaire peut être envisageable dans une partie des cas et ne permet pas toujours des gains de temps substentiels
3) La fusion laser métallique, cette technologie est problement la plus optimal pour le laboratoire dentaire. 



3/ L'implantologie dentaire
 
4/ Le modèle dentaire

Que disent les normes ?

Il faut distinguer trois aspects :
- les normes appliquées au dentaire,
- les normes appliquées au médical
- le management par la qualité
Dans un premier temps les normes appliquées au management de l'entreprise sont des normes qui permettent aux clients, aux autoritées ou à tout autres organismes de travailler avec l'entreprise sur des bases stables avec des processus de management établis et maitrisés. On parle notamment de la certification ISO9001 pour l'ensemble des entreprises ou de la certification ISO13485 pour les entreprises concevant et fabricant des dispositifs médicaux.

La fin de la méthode traditionnelle ?

L'impression 3D de prothèse dentaire la révolution !

Les avantages de la fabrication numérique pour les patients

Les avantages de la fabrication numérique pour le laboratoire dentaire

Les applications du numérique dentaire

Cas clients


32 boulevard de la Haie des Cognets
ZI de La Haie des Cognets
35136 Saint Jacques de la Lande